Partagez | 
 

 (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 17:47

Mairead Fionna Fawley


Date et Lieu de Naissance + Beaucoup ont la chance de pouvoir naître dans les meilleures conditions qu'ils soient, c'est à dire entouré par les meilleurs spécialistes - ou spécialiste tout court - de la santé au sein d'un cabinet médical. Chez les Fawley, cette pratique n'est que peu courante. Tout simplement parce qu'une femme enceinte se doit de ne pas transplaner après son septième mois de grossesse - sans quoi, le bébé risque de subir de lourds traumatismes - et que la chaumière des Fawley se trouve bien trop éloignée du moindre signe de vie sociale pour pouvoir espérer se rendre à la clinique privée de Dublin dans les meilleurs délais. Alors, on fait dépêcher un médicomage par hibou en espérant que ce dernier n'arrive à temps. C'est ce qui se passe pour la naissance de la petite Mairead, née deux mois avant la date butoir, en cet après-midi du dix-sept juillet dix-neuf-cent soixante-deux. Lourde conséquence pour Amandine Fawley car la petite dût partir pour la clinique privée sous l'escorte du médicomage apeuré qui tenta de faire bonne figure auprès des parents. On comprend mieux le caractère surprotecteur d'Amandine par la suite. De plus, Mairead sera sa seule fille. Age et Année d'Etudes + Vingt ans. Le bel âge. Celui de la maturité, de la liberté, de l'indépendance, de l'insurrection, du monde adulte, de la jeunesse dorée... ahhh oui, tout ceci donne du whisky-pur-feu à la bouche. Et pourtant, détrompez-vous. De l'indépendance, de la liberté, de la jeunesse dorée ou de l'insurrection, il n'y en a point puisque la demoiselle se trouve encore entre les murs de Poudlard en train de poursuivre sa troisième année de LAMA.Cursus Scolaire + Ah l'avenir. Le saint-Graal de toutes ses années afin de pouvoir obtenir un diplôme, un seul qui compte véritablement. Celui qui vous ouvre les portes d'une occupation qui perdurera jusqu'à la fin de votre vie. Celle-ci même qui vous fera sentir tout puissant ou au contraire, infime au possible. Avoir un boss ou être son propre boss. Si on pouvait faire tout ce qu'on souhaite dans la vie, Mairead aurait poursuivi son cursus en Défenses magiques. Mais voilà, la vie peut parfois être une chienne et vous pourrir l'existence d'un simple claquement de doigts, sans avoir à trop chercher. Née avec une malformation, l'irlandaise est trop fragile pour pouvoir poursuivre un cursus aussi physique. Voilà pourquoi son intellect a toujours primé. Voici pourquoi elle ne fit jamais de quidditch. Trop faible, trop fragile, des caractéristiques qui ennuient et rendent colérique la belle qui se lança alors dans un cursus de médicomagie, après avoir longtemps hésité avec celui de politico-magie. Mairead veut se sentir puissante, reconnue et écoutée comme bon nombre de ses compatriotes. Mais, ce qu'elle désire avant tout, c'est trouver un remède pouvant la guérir et lui redonner force et vitalité à long terme. Un projet plus qu'un choix d'étude. Une vie plus qu'une vocation. Si elle regarde souvent avec envie tous ceux qui s'entraînent à combattre pour défendre, à discourir pour la diplomatie, elle se résout entre frustration et espoir à son choix de carrière. Nature du Sang + La question du sang n'a jamais été quelque chose de fort compliqué chez les Fawley. Les tragédies, querelles, conspirations et alliances n'ont jamais été dans leurs faits, bien que la famille Travers a cherché à les mêler à ses complots querelleurs en unissant leur fille Amandine au fils Ryan. Qu'importe, la damoiselle comprit rapidement que la qualité du coeur primait bien plus chez les Fawley que celle du sang. Pourtant, bien que cette polémique n’entache pas l'harmonie de la maisonnée, Mairead est de sang-pur, ses parents l'étant tous deux également. Ce n'est pas pour rien que papa Travers est venu aussi loin en Irlande profonde pour venir chercher satisfaction. Baguette Magique + Ventricule de cœur de dragon saupoudré à l'intérieur d'un bois de charme sur une trentaine de centimètres (vingt-sept pour être précis). Une baguette pour les êtres talentueux, animés par une seule flamme. Une seule volonté. Un seul être. Qu'importe les obstacles. Qu'importe les virages, le sorcier arrivera toujours à ses fins même si cela devrait prendre toute sa vie. Quel heureux hasard pour une fanatique de sa propre guérison. Raffinée et sensible, elle est également légèrement flexible permettant une meilleure utilisation de cette dernière. Patronus + une chouette hulotte qui cligne plus des yeux qu'elle ne hulule dans la nuit. Epouvantard + L'immobilité. La fragilité. La noirceur d'une vie sans liberté. D'une vie où tout n'est que survie, illusion, faux-semblants. Des regards tristes, pétillant de fausse joie, de faux espoirs seulement pour que vous puissiez vous-même en reprendre. Une chaise volante servant à se déplacer. Un lit de malade servant à se reposer. Une incapacité de bouger, de vivre. Mairead a déjà un pied enlisé autour de son épouvantard. Malade du cœur, sa plus grande peur réside dans l'évolution de cette dernière qui tantôt la paralyse de peur, tantôt la glace d'effroi. Que fera-t-elle, si un beau jour, elle se retrouve enfermée à perdition chez elle ? La belle veut vivre. La belle veut ressentir et survivre. Garder son espoir pour des jours meilleurs et non pas être abandonnée de tous et d'elle-même, glissant assurément vers une mort prématurée, à cause d'un dysfonctionnement cardiaque. Statut + Que celui qui crie imbécile heureuse se prenne un electro en pleine poire. Mairead est loin d'être une imbécile, ni même d'être heureuse dans sa situation. Chose qu'elle cache bien entendu à tous, blessée et renfermée par toute cette haine grandissante envers ses sentiments. La raison de sa dispute avec Tristan. La raison de son angoisse de la rentrée. La raison qui l'a fait se lever le matin. Celle qui lui donne le sourire malgré tout. Celle où elle oublie tout. Non, Mairead n'est pas l'une de ses filles fleur bleue attendant le prince charmant pour finir délivrer du vilain troll mangeur d'os. Ah bah les contes, ils ne sont faits que pour vous ramollir le cerveau, cautionnant l'adage aussi stupide de la majorité des sang-purs : sorcier travailleur, sorcière seulement mère. C'est d'un ridicule. Oui, la demoiselle est amoureuse mais également en couple depuis trois ans. Trois longues années. Cela pourrait être beau. Cela pourrait être bordeaux (ah bah le rose) et pourtant, depuis de longs mois, les disputes sont courantes au sein du couple. A tel point qu'elles sont mal. Si mal que la belle décida de passer tout son été, à droite ou gauche avec sa fratrie et ses amis, ne laissant que peu de temps pour son couple. Les missives d'amours languissantes sont plus réconfortantes que de multiples rencontres pouvant laisser la porte ouverte à une énième dispute aussi futile qu'inutile. Elle ne sait où elle va. Elle ne sait comment elle y va et pourtant, elle en est certaine : elle l'aime. Avatar + Kaya Scodelario la plus belle. Crédits + ici.

Les points essentiels de ma vie
Mairead fait assurément partie des "bons" Fawley. Ceux qui ont la tête sur leurs épaules. Ceux qui sont aimants et courtois avec leurs proches. Ceux qui ont l'ambition de réussir. Ceux qui sont les voisins les plus accueillants et agréables. La définition même de ce que devrait être un Fawley. Elle ne sait d'où provient cette animosité qui réside au sein même de sa famille mais a été totalement intégré au sein de cette bataille de voisinage. Tous les coups bas sont de sortie, seule la conquête et la victoire restent. Même les épouses ont pris parties, convaincues par le récit de leurs époux bien que trouvant tout ceci plus idiots et embêtants que jamais. S'ils savaient tous que tout commença par un vulgaire champignon, peut-être changeraient-ils d'avis... ou non ♦ Surprotégée depuis toujours par sa mère, Mairead n'a jamais osé lui dire "merde" en face, subissant son amour aussi dévastateur qu'étouffant. Pourtant, depuis sa septième année, elle réussit à s'en défaire petit à petit en prenant en main sa propre vie sentimentale et professionnelle. Malgré tout, les remarques et commentaires continuent de fuser, épuisant autant que rassurants la demoiselle ♦ Caractérielle qui s'ignore, Mairead n'hausse pas souvent la voix, ayant pris l'habitude de se laisser "écraser" par les plus grandes gueules qu'elle admirait autant qu'elle enviait à son arrivée à Poudlard. Pourtant, son fort caractère était déjà présent, bien enfoui en elle mais tapie derrière l'angoisse de la nouveauté. Ayant entendu toute son enfance de devoir faire attention car étant de constitution plus fragile que la normale, elle mit un certain temps avant de commencer à se lâcher et à ne plus vivre qu'à travers ses livres. Vers sa sixième année - grâce à l'intervention de son meilleur ami - elle commença à faire sortir la véritable elle sans plus se préoccuper de ce que les autres pourraient en dire, en penser ou en commenter. Même la peur de sa maladie était partie derrière la véritable Mairead Fawley. Une liberté qu'elle apprécia et la délivra d'une angoisse sans nom et d'un sentiment d'isolation percutant ♦ Elle n'est guère à l'aise avec les rapprochements physiques : calins, hugs, accolades, bagarre, cobos, etc. Appelez cela comme vous voulez, il faut vraiment être proche émotionnellement de la jeune femme pour avoir droit à une réelle embrassade physique ♦ Etre la cadette n'a jamais été facile. Tout comme être la seule fille de la famille. Pourtant, Maidead n'échangerait sa place avec personne d'autres. Elle aime ses frères autant qu'elle les exècre. Personne n'a le droit de les rabaisser, sauf elle. Tout comme elle déteste leurs tendances à se mêler de ce qui ne les regarde pas. Malgré le fait qu'elle fait la même chose. ♦ Forte mentalement. Fragile physiquement. On ne sait d'où cela provient mais Mairead semble ne pas avoir terminé de se former lorsqu'elle vient au monde. Ainsi, la jeune femme présente une fragilité cardiaque qui empoisonne son existence entre la prise quotidienne de potions revigorantes et la surprotection de sa famille. Bien qu'Amandine soit la plus étouffante, l'irlandaise sent le regard de ses frères sur elle à chaque détour de couloir où elle pose sa main sur le mur en guise de soutien, de même que sur la rambarde de l'escalier. Jusqu'ici, elle réussit à cacher sa faiblesse à bon nombre de personnes, seuls les plus proches ayant été mis au courant et souhaite conserver cette tare rien que pour elle. Orgueilleuse et fière, elle ne supporte pas le regard courtois et poli, faussement plaintif, de ceux qui compatissent à sa douleur. Elle prétend ne pas aimer le quidditch et ne pas vouloir en faire car ce sport est le plus dangereux qui soit mais rage de ne pas pouvoir s'élever seule sur un balai sans risquer de chuter par-dessus bord, comme elle le fit l'été de ses quinze ans en dérobant la comète de son frère. La crise cardiaque de son père et la crise de nerf de sa mère la dissuadèrent de retenter sa chance, comme les regards courroucés des médicomages qui la gardèrent en observation durant toute une semaine. ♦ C'est à cause de cela que la demoiselle est aussi secrète qu'introvertie, ayant longtemps préféré ses livres à de la réelle compagnie. Et pourtant, elle rêve la gamine, elle rêve d'expéditions et de voyages à l'autre bout du monde. Elle rêve de dormir dans un sarcophage, de s'envoler à tapis au-dessus de l'Himalaya, de rencontrer les Yétis et de converser avec les géants de pierre de l'île de Pâques. Mais elle ne fait que rêver, restant pessimiste à force d'écouter les autres lui dire que c'est impossible. Obstinée au possible et débrouillarde, elle est convaincue qu'en intégrant la branche de médicomagie et en travaillant assez fort et dur, elle pourra un jour créer un remède efficace et permanent à son mal-être, comme à tant d'autres. Elle n'accepte aucun échec, aucune contretemps, s'abîmant l'estime et les nerfs dans un projet démesurément trop grand pour elle. ♦ Amoureuse blessée, elle s'abîme dans sa relation qu'elle ne conçoit pourtant pas close. Les sentiments vont au-delà de la compréhension, au-delà même de la raison et continuent de couler tel un délicieux nectar au sein du cœur même de la demoiselle. Pourtant, ce nectar empoisonné finit par lui ternir les artères, la poussant à devenir possessive, jalouse, luttant contre ses plus sombres craintes, ses plus noirs pêchés. L'effaçant ainsi sous l'arrogance et l'orgueil de n'être que la seule alors qu'il y en a tant d'autres. ♦ Petite, elle aurait aimé devenir l’interprète des leprechauns après en avoir rencontré un en compagnie de son père et de son frère benjamin. Ce talent se serait alors étiré jusqu'aux autres créatures, la demoiselle ayant eu l'ambition folle d'une enfant de retracer toute la vie des centaures, sirènes, trolls, géants et créatures magiques de son monde. ♦ Elle ne supporte pas le café - trop lourd pour son cœur - et lui préfère le thé ♦


Curieuse ♦ Cultivée ♦ Téméraire ♦ Volontaire ♦ Timide ♦ Introvertie ♦ Grande lectrice ♦ Possessive ♦ Perdue ♦ Apeurée ♦  Créative ♦ Fière ♦ Ambitieuse ♦ Rusée quand il le faut ♦ Diplomate ♦ Forte mentalement ♦ Faible physiquement ♦ Intelligente ♦ Douce ♦ Secrète ♦ Amoureuse ♦ Impatiente ♦ Travailleuse ♦ Loyale ♦ Entêtée ♦ Obstinée ♦ Juste ♦ Rancunière ♦ Motivée ♦ Tenace ♦ Pas douée avec les mots lorsqu'elle est blessée ou vexée. Peut alors devenir violente (tape dans le ventre ou l'épaule) ♦ Méfiante ♦Irritable ♦ Susceptible ♦ Responsable ♦ Battante ♦

Serdaigle
Les sages et les érudits. Les introvertis et les excentriques. On retrouve du beau monde par ici mais si Mairead fut envoyée chez les aigles, c'est avant tout pour son petit côté sage lorsqu'elle avait onze ans - bien qu'animée par la provocation, la ruse et la hardiesse. Un petit côté perfectionniste. Un brin de rêverie. Le goût pour les choses bien faites et parfaitement accomplies. La curiosité maladive de la connaissance. Studieuse jusqu'au bout des ongles et créative dans l'âme, la belle ne serait trouvée meilleur endroit que dans la bibliothèque qui regorge de trésors inachevés - la section interdite représentant le saint-Graal par excellence- ou au fond du parc à la tombée du jour pour ses couleurs chatoyantes et enivrantes qui vous laissent imaginer tout un monde à relater. Loufoque dans sa franchise.
Serpentard/Gryffondor
Un petit goût d'adrénaline combattant le sens des responsabilités. La malice d'une ambition poussant toujours plus loin la soif de connaissance. Une volonté forte d'indépendance et d'impulsivité. Une ruse teintée de fierté et d'orgueil. Un savant mélange qui rend une assoifée de curiosité en animal social à ses heures perdues qui rechigne à l'admettre mais qui a tend besoin des autres. Un caractère fort qui s’enhardisse pour mieux défendre ses idéaux et ses envies. (je ne peux choisir ._.)

Pseudo IRL
Salut salit salinounet (je vais mon Flanders !) Alors moi c'est kitsune, comme le petit fox appelé aussi renard parce que c'est mignon et tout doux, un peu comme les hiboux. J'ai actuellement plus de vingt-cinq ans (mon dieu ne me le faîtes pas répétez) mais j'aime toujours autant écrire et HP alors bon. Contrairement à certains, je suis une petite frenchie qui aime bien son pays (dixit le dernier jeu à la con de facebook) mais qui rêve de voyager et prépare actuellement un concours tout en bossant (aïe aïe, ne m'en voulez pas si certains soirs je n'ai pas d'imagination). Sinon, j'ai trouvé le forum sur PRD puis Bazzart et je m'y suis inscrite, ne m'attend pas à cette avalanche de "Kaya" et de liens en tout genre que j'ai hâte de mettre en place  Pleure.  lèche



J'accepte le règlement du forum et m'engage à participer activement à sa vie.
J'accepte l'intervention ponctuelle de PNJ dans mes topics si jugé nécessaire.
En cas de suppression, j'accepte que mon personnage soit cité lors d'une intrigue.

fiche créée par Rinema.

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Mairead Fawley le Lun 20 Oct - 21:03, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 17:52

l'histoire de ma vie

Bébé, ne pleure plus. Maman est là.
"Amandine ? Mais que fais-tu dans la chambre de Mairead au beau milieu de la nuit ?" demanda d'une voix endormie, Ryan Fawley, tout en baillant. La nuit tapissait encore le ciel de son manteau obscur mais étoilé et le petit matin ne viendrait que dans plus de trois heures. "Elle est si paisible, regarde-la." se contenta de répondre Amandine, penchée au-dessus du berceau de sa cadette. D'un doigt, elle caressait délicatement les quelques mèches de cheveux que le nourrisson possédait. Attendri, son époux vient la rejoindre pour se mêler à sa contemplation. "Tu sais que tout va bien maintenant, Amandine. Mairead ira bien. Tout ira bien." "Non Ryan. Mairead n'ira pas bien. Les médicomages l'ont dis. Elle est malade. Elle est trop faible. Elle a besoin de moi. Son petit cœur est si fragile." "Toujours, mon amour. C'est notre fille, elle aura toujours besoin de nous. Mais elle ira bien. Elle sera assez forte, tu verras." Mais Amandine n'en fut jamais convaincue. Mère poule et protectrice, elle l'était avec ses trois enfants mais plus encore envers sa petite fille qu'elle protégea de tout jusqu'à l'aube de ses six ans. L'année où la petite découvrit ses pouvoirs, montrant alors à ses parents qu'elle était capable de se "défendre" - en tout cas contre toute attaque aquatique provenant d'un tuyau-. Ryan en était convaincu. Amandine ne changea pas d'opinion. Surtout lorsque la malheureuse - alors âgée de cinq ans - s'en vient à jouer à gnome et lutin avec son petit cousin, de l'autre côté de la clairière. Attrapant son enfant, Amandine remarqua qu'elle s'était égratignée le genou et poursuivit la tradition familiale d'accuser l'autre branche. Ce fut à partir de cet instant qu'on commença à inculquer à la gamine à se méfier des Fawley d'en face. Que ses derniers - en plus d'être d'incroyables braillards qui vous empêchent de dormir le dimanche matin - n'étaient que vicissitude, chaos, tromperie et doléances. Une éducation qu'on inculque de bonne heure aux bambins, de peur qu'ils ne commettent ce genre de bévue. Ryan ne pût que l'approuver pour cet exemple mais tend par la suite à donner un peu d'indépendance à ses enfants.

Soit forte ma fille, Papa sera fier de toi !
Elle ouvre un œil mais ne reconnait pas l'endroit. Trop forte luminosité. Trop de blancheur. Tentant de remuer un peu, la douleur finit par se réveiller avec elle, latente et enivrante. Est-elle en train de rêver ? Est-elle morte ? Elle ne se souvient de plus rien. Fermant les yeux pour mieux les préserver, elle tente de se relever sans succès. Comme si ses membres refusaient d'obéir. La dernière fois. Le dernier souvenir, qu'était-ce ? Elle se souvient vaguement d'un terrain de quidditch. Rien de plus. " Ah t'es réveillée ? Mais oui, tu es réveillée. Je vois tes paupières bouger." Cette voix. Grave et forte avec ce petit accent de plaisanterie. " Tu nous as fais quoi, là ? J'ai paniqué, tu sais. D'un coup, t'es là, derrière moi et l'instant d'après, pouf t'es plus là. T'aurais pu me le dire quand même avant que je t'amène à l'infirmerie complètement inconsciente. T'as voulu relever ta peur, c'est çà ?! T'es inconsciente comme fille. Haha, c'était trop fun en tout cas. Enfin, pas la partie où t'es tombée inconsciente hein. Quoique j'aurai dû le sentir, tu t'accrochais plus fort sur mon pull. Mais oui, que je suis con parfois. Mais bon, t'aurais pu me le dire quoi ?!" Elle tente de remuer les lèvres pour répondre mais un faible gémissement de douleur se fit entendre à la place. Elle n'avait même plus la force de se relever doucement dans un lit. Inutile. " Jeune homme, veuillez faire moins de bruit. Votre amie a besoin de respirer un peu et de calme pour se remettre. Avoir une malformation cardiaque n'est pas de tout repos, vous savez." intervient l'infirmière afin de calmer le furibond lion qui déballait encore et toujours l'exploit de la jeune adolescente qui pour lui, avait tenté de vaincre sa peur du vertige en sa compagnie dans les airs. "Une quoi ? Ah mais t'as pas le vertige ?!" Et voilà, sa scolarité était foutue. Autant que sa réputation. Elle n'était qu'en cinquième année mais déjà, on allait la placardait comme faible et infirme. Tentant de s'enfoncer encore plus dans les draps, la jeune fille fut prise d'un énième vertige. Maintenant que Tristan le disait, oui, elle s'en souvenait. Agacée de ne pouvoir s'amuser avec les autres et de se montrer rabat-joie, elle avait menti à son ami en lui disant qu'elle avait le vertige. Pour ne pas avouer son secret. Pour ne pas en avoir honte. Avoir honte d'elle-même. Mais cela s'était retourné contre elle et Tristan lui avait proposé de vaincre sa peur, en parfait Gryffondor qui se bat contre vent et marée. Il avait contredit toutes ses tentatives de refus et finalement, elle s'était laissée porter par son optimisme mais voilà qu'après quelques hauteurs, les loopings avaient eu raison de son rythme cardiaque alors trop faible à seulement quinze ans. Les premiers émois, les premières querelles et les premières véritables interrogations avaient eu raison d'elle, l'épuisant plus que de coutume. Alors, elle avait tenté d'aller toujours plus loin mais son corps n'avait pas suivi... et finalement avait chuté. " T'es vraiment toquée toi, tu sais. Mais c'est trop cool que tu es tentée quand même. Pour une petite Serdaigle cachée dans ses livres, t'as trouvé ta part du lion finalement." Il continua ainsi à la taquiner tout en la réconfortant pour la faire sortir de sa timidité, de ses joues rouges de gêne et de sa peur d'être jugée. Tristan fut le premier membre hors famille à être mis au courant et contrairement à ce que la demoiselle pût croire, il garda son secret et revient la lancer tous les jours alors qu'elle cherchait à le fuir, de peur de sa condescendance. Il ne changea point. Restant le même mais se retenant de trop pousser son amie hors de ses retranchements, ayant malgré tout peur au fond de lui qu'elle ne lui retombe dans les bras. Ou dans le vide. Quoiqu'il en soit, elle avait trouvé un ami sur qui comptait. " Ah au fait, l'infirmière a appelé tes parents. Ta mère a dis qu'elle arrivait le plus vite possible. " Et une nouvelle raison de mourir avant l'affrontement.

Aussi forte soit-elle, l'amitié est soumise à rudes épreuves quand l'incompréhension des sentiments interfèrent
« Franchement Mai’ mais largue-le ce pauvre type. » « Tu n’aides pas Tristan… » « Bien sûr que si. C’est simple, tu prends un parchemin, une plume et tu écris : c’est fini. Pas le long bla-bla dont tu as l’habitude de nous servir mais juste c’est deux mots. » « Trois. Tu oublies le pronom. » « … On s’en fout du pronom. On parle de ton couple, là ! » Tristan lève les mains en l’air, impuissant. Soupirant tout l’air accumulé qu’il a en lui, il finit par secouer la tête, prit d’un début de colère. « C’est pas vrai. Ce type te fait vivre la misère et toi, tu restes comme une conne à attendre un pauvre hibou qui ne viendra jamais en jouant sur les fautes de syntaxe des autres. Réveilles-toi un peu ! Ça fait combien de temps qu’il y a un gnome dans le potage ? Six mois ? Huit ? » « Deux, tout au plus. » « Tout au plus ?! T'as fumé de l'eucalyptus ou quoi ? Arrête de t’enfoncer, déjà aux dernières vacances, c’était pareil. T’es peut-être la plus intelligente mais t'es complètement aveugle, Mairead : ce type se fout de toi ! » « Oh et c’est celui qui n’est jamais allé plus loin que six mois de couple qui me fait une leçon ? T'y connais rien en relation, fallait voir dans quel état tu as laissé cette pauvre Esther, alors ne vient pas me faire la morale. » « Faut bien quand la demoiselle devient conne comme ses pieds ! » La moutarde était montée directement au nez. Tous deux dépassés par les événements et les émotions. L’un tentant un dernier coup de théâtre. L’une ne voulant pas ouvrir les yeux. Tous deux amis de longue date, amis de toujours. Tous deux attachés l’un à l’autre et pourtant, en cette belle journée d’été, leur amitié commença à s’ébranler. Elle ne flancha pas mais le bouton « pause » était de rigueur. C'était la première fois. Tristan ne supportait pas de voir sa meilleure amie se fourvoyer de la sorte. Mairead ne supportait pas que ce dernier bafoue ses sentiments et son bonheur depuis plus d'un an. Leur patience avait eu raison d'eux. Le ton finit par monter dans le jardin des Fawley et Tristan finit par partir, emporté par son incompréhension, sa fureur, son amour et son impulsivité en faisant claquer si fort le portillon qu'il en fit tomber l'arbre à jocquarbilles qui était accroché plus loin. Les oiseaux jaunes s'en furent en piaillant furieusement, tout comme le jeune homme. Le vacarme fit sortir Amandine de la cuisine où elle préparait sa fameuse tarte à la mélisse, le régal de Tristan. " Que c'est-il passé ici ? Ah bien, Tristan n'est plus là ?" "Non, il est parti." répondit sa fille, furieuse contre le jeune homme autant que contre elle tout en chassant d'une main les piafs grognards. Passant devant sa mère, elle monta quatre à quatre les marches de l'escalier, s'arrêtant sur la dernière car ayant trop forcé. Il fallait qu'elle se calme si elle ne voulait pas finir au lit toute la journée, son rythme cardiaque s'emballant. " Est-ce qu'il va revenir ? J'ai fais de la tarte pour lui." demanda innocemment Amandine en bas de l'escalier, tânant sa fille pour tout satisfaire sa curiosité. "Non, il ne reviendra pas. Jamais !" et ce fut un claquement de porte qui clôtura la conversation, Mairead s'en retournant dans son sanctuaire où elle pouvait escalader la fenêtre pour monter sur le toit, qu'importe le danger. Ce petit stress lié à l'adrénaline l'empêchait de trop penser à la dispute stupide qu'elle venait d'avoir avec son meilleur ami. Le seul qui était toujours là et ce depuis le début. Elle s'en voulait autant qu'elle ne lui en voulait de ne pas l'encourager, aveugle. Et qui sait, peut-être qu'elle finirait par glisser et arrêter tout cela ?!


fiche créée par Rinema.

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Mairead Fawley le Lun 20 Oct - 13:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 501
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Tijn Elbers


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 17:57

Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya Kaya love

Cette fille me fait rêver ! bave

Bienvenue à toi, et si tu as d'autres questions, je me ferais une joie de te répondre ! Perv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 253
Date d'inscription : 06/10/2014
Points : 0
Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 19:24

KAYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.

Bon clairement je t'oblige à avoir un lien COME ON Parce que bon... KAYA.

J'ai hâaaaate de voir la suite coeur enthousiaste fire bye love peur

- j'ose dire que je ne suis pas un adepte des smileys d'habitude /pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t81-to-the-well-organized-min

Admine

Hiboux envoyés : 565
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Jane Levy


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 19:51

J'ai eu mais tellement tellement de plaisir à jouer Kaya que je ne peux qu'être contente de te voir la prendre enthousiaste
Je suis super impatiente de voir ce que tu vas nous faire de Mairead brillant
Bienvenue sur POM!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 21:05

Merci à vous trois. Je ne pensais pas faire autant d'heureux en prenant cette beauté fatale. Elle comblera au moins vos yeux. CHUT

Robert ~ Roro, la vainqueur du trivial ! happy  Merci beaucoup à toi d'avoir répondu à toutes mes questions débiles déjà. T'as vu, Rhéa est venue te piquer ton camembert en plus :O
Alek ~ Un lien est forcément obligé entre nous. En plus, il me semble qu'ils sont de la même année. Et puis, regarde comme ils ne sont-y pas mignons  bed  Haww
Spoiler:
 
Un impie ? On va remédier çà, t'inquiète Ange. hihi Perv fire :O rire sourcil vampire
Rhéa ~ J'espère que votre attente sera comblée alors brillant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 253
Date d'inscription : 06/10/2014
Points : 0
Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 21:19

Je t'envoie un Mp chérie 8D.

_________________
TILL THE DARK SHINE
What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. What a wicked thing to say you never felt this way. What a wicked thing to do to make me dream of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t81-to-the-well-organized-min

Admin

Hiboux envoyés : 501
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Tijn Elbers


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 21:40

Alek il a péchoooo hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 22:18

Balance un livre sur Robert le blanc-bec Intello

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admine

Hiboux envoyés : 565
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Jane Levy


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 22:28

Arrêtez de l'appeler le blanc-bec nondediou! fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 253
Date d'inscription : 06/10/2014
Points : 0
Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Sam 18 Oct - 22:37

Pfff.
Rhéa, n'attend pas que je te joue un mauvais tour 8)

_________________
TILL THE DARK SHINE
What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. What a wicked thing to say you never felt this way. What a wicked thing to do to make me dream of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t81-to-the-well-organized-min

Membre

Hiboux envoyés : 60
Date d'inscription : 17/10/2014
Points : 0
Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Dim 19 Oct - 7:29

MAY READ BETWEEN THE LINE ! Je pratique mon anglais. Intello Welcome here baby ! Sérieusement, tout le monde le dit et je le répète, Kaya est à tombé par terre. Après, j'aime beaucoup le ton de ta fiche, la maman a l'air bien sympathique. hihi (J'aime les parents un peu casse-pied ! enthousiaste) BREF j'ai hâte de lire ta fiiiiche et puis qu'on devienne amie ! RHEA EST CUTE (Si si, on va devenir amie, moi je suis PO-SI-TI-VE !! coeur)

_________________
❝Love's a game, wanna play?
Cherry lips, crystal skies, I could show you incredible things, stolen kisses, pretty lies. You're the King, baby, I'm your Queen. Screaming, crying, perfect storms, I can make all the tables turn. Keep you second guessing like "Oh my God, who is she?" So it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. You can tell me when it's over, if the high was worth the pain. 'Cause you know I love the players and you love the game.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t99-dmoc-i-wanted-to-be-wante

Membre

Hiboux envoyés : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 13
Avatar : Bryden Jenkins


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Dim 19 Oct - 21:12

Aaaah la magnifique Kaya bave

Bonne chance pour ta fiche !

_________________

Undiscloded desires
I know you've suffered, but I don't want you to hide. It's cold and loveless, I won't let you be denied. Soothing,  I'll make you feel pure.Trust me, you can be sure. I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 253
Date d'inscription : 06/10/2014
Points : 0
Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 3:58


_________________
TILL THE DARK SHINE
What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. What a wicked thing to say you never felt this way. What a wicked thing to do to make me dream of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t81-to-the-well-organized-min

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 7:51

Merci a todos <3

Rhéa ~ Je l'appelle comme je veux, mon camembert Perv
Demy ~ Je crois que mon surnom sera Read, c'est définitif xDD Oh gosh mais tu as vu la déesse que tu as prise ?! Pleure. Tu peux parler de sexytude aggravé à ce stade ! Un lien positif, of course : je vais avoir besoin d'une âme hargneuse et vengeresse pour me redresser :3 brillant sourcil crazy
Hecate ~ T'es belle please Je ne connais pas la demoiselle mais t'es belle comme une Malefoy !
Alek ~ 'Spèce de possessif hehe brillant :O ROBERT LE ROUX Tong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 151
Date d'inscription : 19/10/2014
Points : 0
Avatar : Lily Collins


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 9:46

KAYAAAA coeur Bienvenue ici Gaga

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 11:41

Merci beaucoup ma belle love

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 501
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Tijn Elbers


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 20:51

Ma toute belle (BEN QUOI ROBERT LE ROUX ) j'ai bien vu que ta fiche était à valider mais je vais laisser Alek s'en charger pour toi vu vos liens ! sourcil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 57
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1


MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Lun 20 Oct - 21:24

Validé(e) !


Bienvenue chez les Serdaigle ! Ton petit minois et ton côté intellectuel t'assures une place parmi les Serdaigle!

Tu fais officiellement parti de la famille !
Tu l’as compris, tu fais enfin parti des nôtres ! Félicitations !  
Maintenant que tu fais parti de la famille, tu as enfin accès à l’ensemble du forum et nous t’encourageons vivement à l’explorer de fond en comble mais pas de panique, voici un petit guide qui pourra t’être utile dans ta quête : tout d’abord, si tu es le membre d’une famille de la saga, il sera indispensable que tu te recenses. Ceci fait, tu pourras aller poster ta fiche de liens, ta fiche de topics et ton Hibou ! Ces étapes sont indispensables pour bien démarrer sur le forum (et n’oublie jamais : une fiche de lien bien renseignée attirera bien plus de curieux qu’une fiche tristement vide !).  

En ce qui concerne la partie Hors-Jeu, nous te conseillons de prendre connaissance du Miroir du Risèd qui te permettra de transmettre tes demandes aux membres du Staff ainsi que t’informer sur le système de points mis en place sur POM ! Sans être le clou du spectacle, ces points permettront notamment de gagner la coupe des Quatre Maisons à la fin de l’année mais également…élire les membres du mois !

Bref sur ce, n’hésite pas à te lancer dans l’aventure et si tu veux prendre une pause, rejoins-nous sur le flood ou encore sur la Chat-Box !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.    Aujourd'hui à 1:45

Revenir en haut Aller en bas
 

(mairead) ♦ La vie n'a de sens que si elle mérite d'être vécue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Radars: la Peugeot 208 mobile mobile qui flash dans les 2 sens, c'est elle !
» Quel sens pour le filtre à air ?
» info sens chapeau de bielle
» Sens de montage du pantour
» sens joint de culasse SPESSO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POM :: Le Poudlard Express :: La Cérémonie de Répartition :: Elèves à bord-