Partagez | 
 

 asclepios + never wound a snake, kill it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:45

Asclepios Fafnir Lohengrin Gaunt


Date et Lieu de Naissance + près de Little Hangleton, le huit septembre 1965. Techniquement, Asclepios est le fils d’une mère célibataire, orphelin de père : ses parents sont deux jumeaux, à qui l’état a refusé le mariage, les unions consanguines étant réprouvées par la loi. Mais le jeune sorcier vit bien avec ses deux parents, qui tirent leurs maigres revenus de la culture en terre de plantes magiques. Il forme avec eux une cellule familiale bien plus solide, protectrice et équilibrées que d’autres... Asclepios ne peut pas dire ne pas être aimé par ses géniteurs, qui prennent soin de lui comme d’un trésor sacré. Le dernier Gaunt, voilà ce qu’il est ! Age et Année d'Etudes + dix-sept ans, septième année du CEIM. Pour options, il a choisi les cours d’arithmancie, d’arts et musiques magiques et de soins aux créatures magiques. Cela révèle bien son profil à la fois scientifique, et créatif : loin d’être aussi brute que peuvent le faire penser sa façon de parler ainsi que ses origines pauvres et paysannes, le jeune sorcier a un côté vif et cultivé, qui fait de lui un bon élève. Cursus Scolaire + Asclepios n’y est pas encore, mais se pose déjà la question de sa future orientation : le cursus de médicomagie l’intéresse, mais plus pour ses cours optionnels et facultatifs... Ses professeurs, eux, lui conseillent plutôt d’aller vers les arts et la communication magique, du fait de sa belle plume et sa passion pour la photographie sous-marine magique. Quant à ses parents, ils apprécieraient que leur fils s’en aille dans le prestigieux cursus de défense magique... Difficile de faire son choix. Nature du Sang + sang-pur et extrêmement fier de l’être. Tellement, que c’en est de l’arrogance ! Asclepios n’hésite pas à afficher ses origines, malgré tout le mal qu’on peut dire dessus. Le dernier-né d’une famille de consanguins débiles, sur lesquels tout un tas d’horribles histoires courent. Baguette Magique + faite dans un bois parfait pour le duel, témoin d’une main preste et d’un esprit ingénieux – le chêne rouge – et composée en son cœur d’une rémige primaire de phénix. On aurait plus imaginé, pour le descendant de Serpentard, un ventricule de dragon dans du bois d’if ! Elle est grande, mesurant en tout trente-six centimètres, et plutôt souple pour du chêne : c’est une baguette jeune, tout comme son propriétaire l’est. Asclepios l’a obtenue non pas à ses onze ans, mais à ses seize ans. Ses parents, trop pauvres pour lui acheter une baguette lors de son entrée à Poudlard, lui donnèrent celle d’un aïeul décédé... mais cette baguette refusait de s’entendre avec le dernier Gaunt, le frustrant en lui désobéissant. Ainsi, dès que son premier salaire fut dans sa poche, Asclepios se rendit chez Ollivander et en sortit avec une baguette sensé lui convenir... au début, le brun fut quelque peu circonspect devant le choix que le vendeur avait fait pour lui. Mais à présent, le sorcier et sa baguette forment un couple de vainqueurs. Patronus + une couleuvre d’Esculape (zamenis longissimus), qui est le serpent que l’on voit, sur les représentations du bâton d’Asclepios (le caducée médical). Ainsi, le patronus du jeune sorcier est fortement lié à la provenance de son nom – Asclepios, fils d’Apollon, qui apprit l’art de la guérison auprès du Centaure Chiron. Epouvantard + une ficelle de chanvre rêche. Seul signe particulier, quelques perles de verres y sont enfilées. Un drôle d’épouvantard, qui joue plus sur la psyché du jeune sorcier que sur ses sens. Il lui suffit de voir cette ficelle pour la sentir serrer ses flancs, pour avoir des maux d’estomacs... Cette corde, quand il était jeune, sa mère la lui glissait autour des flancs pour qu’il ne puisse pas s’avachir sur lui-même. Un jour, cette chose faillit bien le tuer : alors qu’Asclepios, du haut de ses dix ans, allait d’arbre en arbre, le lien s’accrocha à une branche et il perdit l’équilibre : si la branche n’avait pas cédé après quelques secondes, le damoiseau se serait retrouvé coupé en deux ! Aujourd’hui encore il en garde une légère marque sur son ventre... Depuis cet épisode, sa mère, qui n’est pas si folle que cela, ne lui a pas repassé la corde autour du ventre mais l’en menace quand il se comporte mal. C’est devenu un symbole d’oppression et de violence pour Asclepios, qui revit les douleurs de son accident dès qu’il voit un bout de cette fichue ficelle. Statut + le damoiseau est célibataire, quoique fiancé. Cela, il va l’apprendre bientôt – et ce n’est pas sûr qu’il prenne cette nouvelle avec joie. Asclepios a toujours apprécié d’être libre sur le plan sentimental et ne s’attendait point à cela de la part de ses parents : être fiancé sans qu’on lui demande son avis. Avatar + Gianluca Albonico Crédits + e.b, tumblr

Les points essentiels de ma vie
Il a un piercing au téton droit, qui ne passe pas inaperçu : on en voit la trace dans les plis de ses chemises, qu’importe qu’il mette un marcel ou non en dessous. On ne peut le louper, même en étant peu observateur car dès qu’Asclepios doute ou hésite, ses doigts viennent se frotter à ce bout de métal accroché à son corps. Il le frotte, le pince, le tire... de quoi faire suer d’horreur les plus délicats et d’envie les plus sulfureux... et, sous sa chemise, l’adolescent cache un autre secret : un tatouage, qui semble n’être qu’une ligne abstraite. Il s’agit en fait du seul dessin que lui ait jamais fait sa cadette. C’était censé être une tête de serpent... La demoiselle n’a, hélas, jamais eu l’occasion de s’améliorer en dessin. Elle est morte à quatre ans, d’une cause maintenue secrète par la famille Gaunt. En tout cas, cet épisode a fortement marqué Asclepios qui ne s’était, pourtant, jamais montré très attaché à la jeune enfant. +++ Du fait de la consanguinité dont il est issu, le châtain souffre de nombreuses malformations génétiques. On lui a diagnostiqué deux maladies rares, ce qui fait de lui un élément étrange aux yeux de tous médecins – moldus ou sorciers. La première est une myopathie métabolique, connue sous le nom de maladie de Gamstrop. Les symptômes sont des faiblesses et raideurs musculaires ou des paralysies momentanées, ainsi qu’un rythme cardiaque irrégulier. De ce fait, Asclepios a des moments où  ses muscles sont si relâchés, ou tendus, qu’il ne peut marcher ou tenir un crayon. Il lui arrive aussi, régulièrement, d’avoir des moments de confusion, de faire des malaises ou même, des crises d’épilepsies. Les activités physiques, comme le quidditch, lui sont fortement déconseillées : le voir sur un balai volant est rarissime. Sa seconde maladie est la lipodystrophie congénitale de Berardinelli-Seip. Un nom barbare pour un mal détestable : Asclepios est incapable de stocker des graisses dans ses tissus, mais le peut dans ses muscles, son foie et son cœur. Le côté positif, c’est que cela lui donne un aspect musclé qui plaît aux demoiselles, et lui permet de garder une taille fine... De plus, les personnes atteintes de cette maladie ont les extrémités du corps plus larges que la moyenne. Les pieds, les mains et le... hum. Sexe. De quoi amuser tout esprit adolescent ! Le côté négatif, c’est que des graisses sont stockées dans son foie et autour de son cœur, ce qui le détruit : Asclepios développera, sans nul doute, un diabète résistant à l’insuline dans les années suivantes, en plus d’une stéatose hépatique et fera, certainement, trois ou quatre arrêts cardiaques dans sa vie. +++ Les Gaunt ne sont point reconnus pour leur immensité, ni leur beauté. Néanmoins, Asclepios mesure un mètre quatre-vingt-six et n’a pas encore terminé sa croissance... il fait bien tâche entre ses parents, qui tous deux ne dépassent pas le mètre soixante-dix ! Plus encore, l’adolescent a un charme bien rare chez les Gaunt. Pourtant, il a comme tous ceux de sa lignée des cheveux bruns épais, le regard sombre, les joues creuses et les pommettes marquées, des oreilles plutôt grandes, des doigts courts et carrés... mais tout cela ne fait que contribuer à la beauté brute d’Asclepios, avec qui la Nature s’est montrée plus clémente qu’avec ses géniteurs. Apollon et Artemis, eux, ont l’air de véritables singes à qui on aurait enfilé des vêtements. Enfin, cette description est peut-être exagérée... Mais ce côté simiesque, chez les Gaunt, est un véritable trait différentiel. D’ailleurs, il arrive qu’Asclepios mette ses lèvres en avant, comme un chimpanzé, quand l’énervement gonfle sa poitrine. Et puis, cette habitude de manger avec les doigts... cela n’a rien de bien civilisé. Même la purée, il la prend du bout de ses mains. Le sauvage. +++ L’été de ses dix-sept ans, Asclepios perdit sa virginité avec... une moldue. Une adolescente en vacances chez ses grands-parents, qui n’avait pas connaissances des rumeurs morbides tournant autour des Gaunt. Même, alors qu’elle s’était perdue lors d’une promenade en solitaire, elle alla toquer à la porte des sorciers maudits et ce fut Asclepios qui lui répondit... bienheureusement. Plus sociable que ses parents, l’adolescent prit même le temps de raccompagner l’inconnue jusqu’à la porte de ses grands-parents... et se fit bien mal recevoir par ces derniers, ce qui fut une faute de leur part : leur petite fille, étonnée par un tel comportement de la part de mamie-compote et papi-marmotte, retourna « se perdre » près de la chaumière des Gaunt. Commença une amitié secrète, qui rapidement se mua en quelque chose de plus charnel : c’est qu’on s’ennuie, l’été, dans le nord de l’Angleterre... et tous adolescents rêvent d’amours de vacances, ces moments romantiques sans lendemains. Evidemment, Asclepios n’a jamais rien dit de cela à ses parents, ou à qui que ce soit d’autre : le dernier Gaunt, batifoler avec une moldue ? Voilà de quoi faire remonter Salazar Serpentard et Tom Jedusor de leurs tombes, pour chacun lui arracher un œil. Peut-être même que quelque part, un sang-mêlé Gaunt est à naître... les deux adolescents n’ont pas été très prudents pendant leurs ébats. +++ Asclepios a des talents que personne ne soupçonnerait... déjà, il ne parle pas seulement l’anglais mais aussi le français, l’allemand, l’italien, le russe, le latin et le grec ancien ! Les grandes langues de la littérature et de la philosophie... en plus de celle que tout Gaunt se doit de parler : le fourchelangue. Cette facilité dans les langues lui a permis d’engranger plus de savoirs que les dix générations Gaunt précédentes réunies. Cela lui vient de la bibliothèque de ses parents, qui est tout ce qu’il reste de celle du feu Salazar Serpentard... le reste a été vendu pour satisfaire le côté dépensier des Gaunt. Plus jeune, Asclepios était fasciné par son ancêtre, et désireux de devenir un grand sorcier comme il l’avait été, s’était mis à lire ses études, sur des livres pas toujours en anglais... ainsi, dès ses huit ans, le jeune sorcier s’était abîmé les yeux sur de vieux grimoires en italien ou en français... Aujourd’hui encore, cela est un passe-temps auquel il se laisse aller, bien que conscient que jamais il n’arrivera à la cheville de son célèbre ancêtre. Conséquemment, sa plume est fine et délicate : il maîtrise parfaitement les règles de ces différentes langues. Sa maîtrise des mots va même plus loin, Asclepios étant extrêmement bon quand il s’agit de lancer des sortilèges informulés. Se passant aisément d’incantations, il est devenu un redoutable duelliste parmi les élèves... qui sont toujours surpris d’apprendre que le dernier Gaunt est un as des langues diverses ! Son langage oral est inchâtié, voire argotique : c’est à se demander s’il saurait écrire un mot de plus de trois syllabes... et sa voix n’arrange rien : grave, profonde et au fort accent paysan, elle semble être celle d’un homme travailleur qui jamais ne quittera les champs. +++ Par rapport à ses aïeuls, le jeune sorcier peut paraître très ouvert. S’il sait pertinemment que son devoir est de se marier à une sang-pur, il ne s’interdit pas quelques excursions sympathiques avec des sangs-mêlés ou des nés-moldus... bien que son cercle de connaissances reste principalement composé de sang-purs. Il lui arrive aussi d’avoir des propos racistes, mais au moins il ne refuse pas ne serait-ce que de toucher un sang-impur, contrairement à ses parents. Toutefois, ce manque d’aversion envers les sangs-impurs est vu, par ses géniteurs, comme une faiblesse à surveiller : ils se doutent d’ailleurs que sa virginité, le damoiseau ne l’a pas perdu avec une sang-pur. Quel déshonneur ! Car oui, Apollon et Artemis savent ce qui est arrivé à leur enfant : il y a eu un léger changement dans son comportement. Une chose qu’un père et une mère savent voir dans un fils qu’ils ont toujours suivi de près. Ils n’en disent certes rien devant Asclepios, mais en parlent beaucoup en son absence. Alertés par l’acte du jeune Gaunt, ils se sont mis derechef à la recherche d’une fiancée sang-pur qui saurait le combler avant qu’il ne commette une autre bêtise... il faut dire que si les Gaunt font peu d’enfants, ce n’est pas faute d’essayer ! Leur libido a toujours été importante. D’ailleurs, Asclepios a appris, de la bouche de sa mère, comment performer correctement un cunnilingus et elle lui a même, alors qu’il n’avait que douze ans, expliqué comment se masturber en faisant durer le plaisir... s’il n’avait pas dit non, elle se serait certainement chargée des besoins sexuels de son fils ! Souvent, Artemis sort innocemment que le sang des Gaunt ne sera pas mieux préservé que par les Gaunt... ce avec quoi Apollon est d’accord (qu’est-ce qu’il aurait aimé avoir une fille aussi belle qu’Asclepios – quoique ce dernier a des mains bien douces...). Et, parfois, Asclepios se surprend à penser que cela est peut-être vrai, mais il lui suffit de regarder les visages détestables et les vieux corps fripés de ses parents, de penser aux maux qui l’accablent pour se détourner de ces idées horrifiantes. Il préfère les belles étudiantes de Poudlard – sangs-purs ou non. +++ Le passe-temps d’Asclepios est la photographie magique, en particulier sous-marine. A ses quatorze ans, lui a été offert un appareil de photographie par ses parents : ils espéraient ainsi que leur enfant leur enverrait des clichés en plus de ses quelques lettres, lors de ses années à Poudlard. Apollon et Artemis ont à présent plusieurs albums pleins de clichés de Poudlard, sous toutes ses coutures. Asclepios leur envoie même certains clichés assez osés, d’adolescentes et adolescents qui ont acceptés de poser – ou non. C’est que des couples se pensant seuls, le jeune sorcier en a croisé dans les couloirs... mais ses photographies les plus impressionnantes sont celles prises de la faune et flore magique, spécialement celle sous-marine : en utilisant de méthodes sorcières, l’adolescent aime explorer les mers, lacs, rivières d’Angleterre à la recherche de créatures marines improbables. C’est évidemment dangereux, vu son état de santé et la dangerosité de certains animaux... mais Asclepios ne peut plus se passer de ces moments d’aventure, de découverte qu’il s’offre dès qu’il le peut à présent. C’est aussi ce qui l’a poussé à travailler, depuis ses seize ans, pendant ses vacances. Il faut dire que sa famille manque cruellement de fonds monétaires, Asclepios ne peut donc compter que sur lui-même pour financer ses loisirs... il travaille dans l’Allée des Embrumes, au magasin d’antiquités Barjow et Beurk – où, par le passé, Tom Jedusor avait lui-même été employé. Coïncidence ? A chacun d’en décider... Il possède un carnet où il accroche ses plus beaux clichés, accompagnés de dessins et descriptions. Cela lui sert aussi de journal intime, aussi rarement laisse-t-il les regards indiscrets se perdre dedans. +++ Asclepios possède trois animaux : un chien chanteur (canis lupus hallstromi), un python à lèvres blanches (leiopython albertisii) et un hibou strié (pseudoscops clamator). Tous trois sont de sexe féminin et partagent chacun une relation différente avec leur maître. Le chien, nommé Sabik, âgé d’un peu plus de six ans, a été offert à l’adolescent lors de son entrée à Poudlard, par son parrain. Les chiens chanteurs ont la particularité de pouvoir se reproduire de façon incestueuse, sans pourtant rencontrer le moindre problème – ni maladies, ni malformations. Ils sont, de plus, rares. Un clin d’œil au bon état de santé du dernier Gaunt, malgré l’union de laquelle il était né ! Le bête à quatre pattes est fidèle à son maître, mais possède un caractère impétueux et a déjà mordu deux ou trois autres élèves et semble avoir un dent contre Peeves... ce qui fait que la muselière lui est obligatoire dans l’enceinte de l’établissement. Le python, Cebalrai, est âgé de douze ans. Le don de fourchelangue que possède le jeune sorcier lui a permit de lier avec ce rampant une amitié des plus incongrues. Oh, oui, sa relation avec Asclepios est quelque peu particulière ! Si tous pouvaient comprendre ce que les deux se disent, on pourrait penser qu’ils sont amants malgré leurs races différentes. Cebalrai est la confidente du sorcier, et même un peu plus ; on ne peut dire autrement. Quant au hibou, Marfik, né il y a trois ans, Asclepios se demande pourquoi il l’a adopté ! L’oiseau est quelque peu tête en l’air et ne cesse de se tromper dans les destinataires des courriers du jeune homme... néanmoins, sa maladresse fait fondre les cœurs et de ce fait, Asclepios ne peut s’en séparer. +++ L’affaire des horcruxes  a montré à quel point Apollon et Artemis tiennent à leur fils, et feront tout pour sa réussite. Si, comme tous sorciers, ils recherchent leurs propres horcruxes, ce n’est pas pour les protéger ou les cacher, mais pour les donner à leur enfant. Il parait que posséder l’horcruxe d’un autre sorcier rend plus puissant... pourquoi ne pas tenter de rendre Asclepios plus fort de cette façon ? Tout est bon pour redorer le blason des Gaunt, selon les jumeaux. Faire accéder Asclepios à un rang social plus important par un mariage arrangé, faire de lui un sorcier puissant en lui donnant leurs horcruxes... Voilà un épisode rare dans la lignée Gaunt ! Un moment incroyable d’entraide, dans cette famille qui jusqu’ici s’est toujours déchirée : malgré leurs idéaux similaires, les branches du clan auquel appartient Asclepios se sont toujours pourfendues pour des histoires d’héritages et richesses personnelles. Cela peut paraître des plus bas et matériels, mais ne dit-on pas que l’argent est le nerf de la guerre ? Mais mieux ne vaut pas s’attendrir trop tôt : on ne sait pas encore sir Apollon et Artemis, une fois leur horcruxe retrouvé, tiendront leur parole... les Gaunt ont, tous, un même gros défaut : ils sont égoïstes. Même le trio serré que les trois derniers survivants de cette lignée forment a ses failles... Et Asclepios compte beaucoup sur ceci : le jeune homme est effrayé non pas par le pouvoir (qui ne rêve pas de grandeur), mais par tous les espoirs que ses parents mettent en lui. Il espère que d’eux-mêmes ils feront capoter leurs plans... ainsi, ce ne sera pas lui, le fils qu’ils voient comme un prodige, qui les décevra. Qui les décevra, encore une fois.

Serpentard
Dans ses veines coule un sang pur, où reste quelques gènes du créateur de la maison Serpentard, mais cela n’est pas tout : son caractère est celui d’un vert-argent. Ambitieux et perfide, astucieux et hiératique, Asclepios présente les bons et mauvais côtés des Serpentards. De plus, le brun, malgré ses origines, conserve un quelque chose d’aristocrate, qui souvent caractérise les Serpentards. Il en apprécie aussi les emblèmes : dans sa famille, nombreux sont les fourchelangues (il l'est lui-même), ce qui fait que le serpent est devenu un animal représentatif des Gaunt. Et cela est doublement vrai dans le cas du jeune sorcier, qui porte le prénom d’Asclepios, figure mythique grecque qui devint la constellation du Serpentaire. On peut rajouter que l’élément favori du jeune homme est l’eau : c’est un amateur de plongée et de douches qui n’en finissent pas.
Serdaigle
Qui connaît Asclepios pour autre chose que ses mauvaises manières sait qu’il possède un savoir assez imposant, bien que biaisé : le jeune homme a lu tout ce qu’il restait, en la possession des Gaunt, comme livres ayant appartenus à leurs ancêtres – y compris Salazar Serpentard et Cadmus Peverell. De grands sorciers qui ont laissés derrière eux des traités intéressants...  Dessus, Asclepios a aiguisé son esprit : il est donc loin d’être un mauvais élève, c’est même le contraire ! Aussi, comme beaucoup de Serdaigles, le jeune sorcier possède une grande soif d’apprendre, est curieux – bien que, la plupart du temps, il se tourne vers de mauvaises choses ! Asclepios se passionne pour les sorts de destruction et tout ce qui est interdit. C’est aussi quelqu’un de créatif, comme le montre son passe-temps, la photographie sous-marine.

endives.braisées
endives.braisées, 22 ans (1992), France (59), enchanté... je n’ai pas lu tous les Harry Potter mais j’aime les univers se basant sur cette série de bouquins, surtout quand ils y apportent quelque chose de nouveau, original. Comme sur POM ! sweet Ma santé est un poil fragile, il m’arrivera d’être absent plusieurs semaines d’affilées. Mais ce sera toujours pour mieux revenir ! suspect Je suis sinon souvent présent, surtout sur la chatbox. coeur C’est ma maison, la chatbox. brillant




J'accepte le règlement du forum et m'engage à participer activement à sa vie.
J'accepte l'intervention ponctuelle de PNJ dans mes topics si jugé nécessaire.
En cas de suppression, j'accepte que mon personnage soit cité lors d'une intrigue.

fiche créée par Rinema.


Dernière édition par Asclepios Gaunt le Mar 21 Oct - 23:27, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:46

l'histoire de ma vie

l'enfant cruel, qui s'ennuyait
« De quel côté met-on la fourchette ? » « A gauche. » « C’est bien, Pios. Et le verre à vin blanc ? » « Heu... entre le verre à eau – non, à droite du verre à vin rouge. » Artemis félicita son enfant et lui tendit une lamelle de comté, un fromage qui remplaçait les habituels bonbons et chocolats dans la maisonnée Gaunt. C’était bien étrange que de les voir jouer à la dinette, sur leur vieille table de chêne, avec leurs couverts en argent oxydé et leurs verres fêlés. Leurs chaises étaient dépareillées et le sol en bois était vermoulu par endroits. La demeure des Gaunt n’avait rien de celle de hauts-bourgeois, de nobles ou nouveaux-riches. C’était celle de paysans qui vivaient sans se préoccuper des modes et nouveautés.  Et qui, de toute façon, n’avaient pas assez de sous pour se permettre quelques frivolités. Malgré tout, Artemis, la mère, passait autant de temps à enseigner les mathématiques que les bonnes manières à Asclepios, son fils. Elle rêvait encore de gloires et grandeurs. Elle espérait, qu’un jour, l’unique héritier de sa lignée saurait trouver une bru belle, riche et douce pour les aider à faire renaître l’honneur des Gaunt. Alors Asclepios se devait d’apprendre à danser la valse à quatre temps, à servir le vin et le thé, à bien placer les couverts sur une table. Une éducation raffinée ne collant pas à l’apparence rustique de l’enfant ; ni à son caractère.

Asclepios aimait grimper aux arbres, partir de longues journées sur les chemins de la campagne et ramener à ses parents quelques couleuvres mortes, qu’ils mangeraient frites dans de l’huile, avec de l’origan. Il buvait l’eau des rivières, mangeait les champignons sur les arbres et les baies sur les ronces. Rien d’un jeune prince, aux manières affectées. D’ailleurs, il avait bien du mal à se concentrer sur les leçons de sa mère, à retenir comment on plie une serviette ou comment monter des escaliers. Il ne supportait pas non plus ce bout de ficelle rigide qu’elle avait nouée autour de sa taille, pour l’empêcher de s’avachir sur lui-même. A chaque fois que ses épaules s’affaissaient, le lien s’enfonçait dans sa chair. Ce n’était pas le seul exercice étrange auquel il avait dû se soumettre : pour parfaire son port de tête, l’enfant devait se déplacer avec un objet sur le sommet de son crâne et se recevait des coups de balais, si jamais il le faisait tomber. Mais aujourd’hui, il n’y a pas port plus altier que celui du jeune Gaunt...

Ainsi, Asclepios a passé toute son enfance entre ses deux parents. Un couple de jumeaux. Frère-sœur, mari-femme. Artemis vit son ventre s’arrondir de nombreuses fois, et Apollon perdit de nombreux héritiers. Des fausses couches, des enfants mort-nés ou des enfants ne dépassant pas les cinq ans. Si tous avaient vécus leur famille aurait été composée de huit enfants... et non pas d’un, unique. Asclepios en vit deux mourir : un frère dans les bras de sa mère, une sœur dans les siens. La pauvrette aurait pu continuer à vivre, si alors qu’ils étaient saouls, Apollon et Artemis ne s’étaient pas amusés à lui lancer les fruits d’un plant de muguet, qu’Asclepios avait trouvé dans un sous-bois. Les deux parents, inconscients, ignoraient la toxicité des baies – mais pas Asclepios, qui les laissa pourtant faire. Ses lectures l’avaient renseigné sur les bienfaits et méfaits des plantes. Oh, il était bien saoul lui aussi, à ce moment, mais cela n’explique en rien le mutisme dans lequel il s’était calfeutré, alors qu’il regardait ses parents tuer sa cadette... un épisode datant de trois ans, que tous taisent aujourd’hui : un accident, voilà ce que c’était. L’enfant, dans le dos de ses parents, s’était saisi du muguet et l’avait mangé.

l'adolescent insensé, qui s'embourbait
« Gaunt, tenez-vous bien. Oh, Gaunt, c’est à vous que je m’adresse ! Vous n’êtes pas en classe pour dormir. » « Monsieur... je ne crois pas que Pios dort... ses paupières... » « Oh. Heu... que quelqu’un l’allonge, que cela ne se termine pas comme la fois dernière. » Le mouvement rapide de ses paupières, qui ne cessaient de s’ouvrir et de se fermer, étaient devenu le signe avant-coureur qu’il fallait de suite l’allonger dans un endroit dégagé. Une crise d’épilepsie, tonico-clonique, allait survenir, et plus d’une fois le jeune sorcier avait failli se percer un œil avec sa plume, avait renversé son encrier sur ses notes ou était juste mal tombé, se déboitant une épaule ou un coude... à présent, les personnes l’entourant étaient rodées : dès qu’il perdait connaissance, il fallait veiller à ce que rien ne puisse le blesser. Néanmoins, jamais Asclepios ne remerciait qui que ce soit : il avait plutôt honte de ses faiblesses, qu’il ne pouvait ni contrôler, ni effacer. Ce n’était pas comme le savoir ou la culture, qui s’acquièrent par le travail... ni la force, que l’on obtient par le sport ! Bref, le dernier Gaunt ne voulait pas parler de ses moments d’absences, ou des quelques difficultés qu’il avait, parfois, à utiliser ses bras ou jambes. C’était humiliant. Lui, sang-pur des plus purs, descendant de fameux sorciers ! Bon en arts magiques, mais affecté par de terribles maux.

Le temps passant, plus encore qu’impoli et non-reconnaissant, Asclepios est devenu aigri et bagarreur. Il n’est plus possible de lui faire la moindre remarque sans récolter un regard noir, possiblement quelques mots grognons et peut-être, un coup bien senti. Pourtant, le jeune sorcier attire vers lui de plus en plus de monde... Souvent, des personnalités étranges s’attachent à la sienne et on lui connaît de bien mauvaises réputations. Mais, lui-même n’est pas le genre d’individu qu’un parent bienpensant aime voir autour de ses enfants ! Sangs-purs, sangs-mêlés, nés-moldus... tous se méfient et se tiennent éloignés du dernier Gaunt, dont tous racontent les déboires que leurs enfants, élèves à Poudlard, rapportent. Entre la fois où il s’est lacéré les bras, pour récolter son sang et le balancer sur des nés-moldus et la fois où il a mangé devant des premières années une souris vivante, il y en a des commérages, qui tournent autour du jeune sorcier délirant ! On en oublie ce qui fait sa beauté : ses dons secrets. Sa passion pour la photographie et son écriture plus plaisante que ses mots oraux, sa faculté à voir ce qui l’entoure d’une façon si crue et morbide que cela en devient poétique et son beau visage malade, façonné par les troubles de sa vie. Asclepios n’est ni détesté, ni aimé – mais fascine. C’est tout.

Oui, Asclepios a bien mal grandi. En même temps, dès sa naissance, sa vie a été un problème. Calvaire, calamité. Elevé par un père et une mère n’ayant rien de parents : Asclepios n’était jamais obligé ni de se laver ni de rentrer avant le coucher du soleil. On ne surveillait pas ses faits, ses gestes. On l’incitait à boire, à danser. S’épanouir, vivre, être lui ! Hélas pour lui, peut-être que cela va changer : le dernier Gaunt, ces derniers temps, a bien déçu ses parents. Il n’offre plus de fleurs sauvages à Artemis et a cessé d’aider Apollon avec son potager. Sa liberté est devenue licence et cela est, même pour un Gaunt, inacceptable. Combien de temps encore avant qu’il n’oublie son devoir d’héritier de sang-pur ? Ah, cela semble déjà être le cas... il a couché avec une moldue, cela se sent sur sa peau, se voit dans son regard. Asclepios oublie son rang et se compromet avec les pires souillures ! La pureté, le reste de fierté des Gaunt est en danger et cela ne semble faire ni chaud, ni froid au brun... mais cela n’est qu’apparence. La vérité est qu’Asclepios est effrayé par les attentes de ses parents. Ce fardeau, qu’il porte depuis sa venue au monde, le stresse à l’en faire perdre les pédales. Il veut vivre, avant d’être enfermé dans ce qu’il s’imagine une vie d’adulte, austère et tournée vers le bien-être de sa lignée. Un Gaunt ne vit que pour le futur, le visage tourné vers le passé... mais un adolescent ne voit que le présent.


fiche créée par Rinema.


Dernière édition par Asclepios Gaunt le Mar 21 Oct - 23:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Admin

Hiboux envoyés : 501
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Tijn Elbers


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:48

BIENVENUE OPHIS !
Je suis trop happy de te voir parmi nous et j'espère qu'on aura un lien de foufous ! bave
Je suis de 1) ta plus grande fan, 2) un fervent admirateur d'Albonico-même-s'il-a-un-clou-dans-le-téton HEIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admine

Hiboux envoyés : 565
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Jane Levy


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:50

Bienvenue officiellement! enthousiaste
Même pas tu me sers de cobaye. HEIN
J'adooore le début de ta fiche, genre ça me met vraiment trop l'eau à la bouche. bave
Courage pour la suite ! Je l'attends avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:57

Ah non, Ophis c'est son ancêtre ! :O A présent c'est Pios (parce que As comme dans ass, cela le fait moins :rip:). J'espère qu'on aura des liens trop chouettes aussi, qui durent en rp ! OMG
Et c'est cool, je vais avoir mon fan club. "Pour ceux qui sont fanatiques du fanatique de Gianluca Albonico en tant que Gaunt" ! :owaI:

Non mais trouve-toi un cobaye en meilleure santé ! Potté Un plus frais, et tout. Content que le début plaise en tout cas. :D

Merci pour vos encouragements et messages de bienvenue ! \o/ love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE love RHEA EST CUTE sweet sweet

_________________
a prayer in darkness
and he that hung upon the torturing tree heard all the crickets singing, and was glad. ✻ “ this much, o heaven—if i should brood or rave, pity me not; but let the world be fed. yea, in my madness if i strike me dead, heed you the grass that grows upon my grave.”


Dernière édition par Asclepios Gaunt le Mar 21 Oct - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Admin

Hiboux envoyés : 501
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Tijn Elbers


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 22:58

Pauvre Pios, je sens que Rob va être trop pénible avec lui, je le vois trop en mode "Ce mec me vend du rêve alors qu'il le fait pas exprès, mais quand moi j'essaie d'être mystérieux et ténébreux tout ça, ça marche JAMAIS HEIN "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admine

Hiboux envoyés : 565
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1
Avatar : Jane Levy


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Sam 18 Oct - 23:03

Rob mystérieux et ténébreux. HEIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 60
Date d'inscription : 17/10/2014
Points : 0
Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 7:17

Bon, j'ai l'air stupide mais... Ophis c'est ton pseudo ? pense Bref, je n'ai absolument rien compris à tout ce qui a été dit plus haut mais... WELCOME quand même Asclepios !! enthousiastecoeur Après, Demi elle dit qu'elle est VRAIMENT curieuse au sujet des bouts plus larges, mais ça ne presse pas. marteau (C'était une remarque comme ça :Heu) Du reste, j'ai vu qu'on se retrouvait dans le même compartiment, j'espère qu'on pourra se trouver un bon petit lien ! RHEA EST CUTE ET PIS j'ai hâte d'en lire plus à ton sujet ! (Ah et moi aussi j'adore la bouille de Gianluca ! câlin)

_________________
❝Love's a game, wanna play?
Cherry lips, crystal skies, I could show you incredible things, stolen kisses, pretty lies. You're the King, baby, I'm your Queen. Screaming, crying, perfect storms, I can make all the tables turn. Keep you second guessing like "Oh my God, who is she?" So it's gonna be forever or it's gonna go down in flames. You can tell me when it's over, if the high was worth the pain. 'Cause you know I love the players and you love the game.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t99-dmoc-i-wanted-to-be-wante

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 12:40

C'est le charme des Gaunt ça. Ils ressemblent à des singes, mais de beaux singes ! :smileface: Et puis ils ne sont pas roux mais bruns, un grand avantage pour le côté ténébreux. hihi

Ophis c'est le diminutif d'un autre Gaunt que je joue ailleurs (oui, je suis monomaniaque, je joue des personnages similaires dès que je le peux). coeur Que Déméter ne s'approche pas trop des morceaux larges d'Asclepios... il est encore jeune et immature ! :han: Mais tous ces prénoms de la mythologie grecque, c'est quand-même top ! ange On va faire un club "divinités grecques réincarnées". like On se trouvera un lien alors, vu qu'on est dans le même wagon c'est obligé. please /patepate son mignon avatar, qu'il espère garder pour encore des années/

_________________
a prayer in darkness
and he that hung upon the torturing tree heard all the crickets singing, and was glad. ✻ “ this much, o heaven—if i should brood or rave, pity me not; but let the world be fed. yea, in my madness if i strike me dead, heed you the grass that grows upon my grave.”


Dernière édition par Asclepios Gaunt le Mar 21 Oct - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Membre

Hiboux envoyés : 107
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Jessica Stam


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 18:19

Et moi qui croyais que tu pouvais pas d'avantage me tuer

Citation :
D’ailleurs, Asclepios a appris, de la bouche de sa mère, comment performer correctement un cunnilingus et elle lui a même, alors qu’il n’avait que douze ans, expliqué comment se masturber en faisant durer le plaisir... s’il n’avait pas dit non, elle se serait certainement chargée des besoins sexuels de son fils ! Souvent, Artemis sort innocemment que le sang des Gaunt ne sera pas mieux préservé que par les Gaunt... ce avec quoi Apollon est d’accord (qu’est-ce qu’il aurait aimé avoir une fille aussi belle qu’Asclepios – quoique ce dernier a des mains bien douces...)

Décidément ce personnage va être awesome brillant C'est tellement dégoutant et dérangeant en même temps je suis fan Arrow


Bienvenue officiellement ici coeur
J'ai vraiment envie de faire de Nyx un cougar oui j’exagère et de la torturer en faisant en sorte que Daddy la fiance à luiii coeur
Courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t107-the-truth-is-rarely-pure

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 18:29

Tu es fan de ce qui est dégoûtant et dérangeant, je note. Je te réserve le lien de la future fiancée si tu veux, on les fera apprendre la nouvelle en rp ! crazy Il va être destabilisé lui aussi, par l'âge de Nyx. Argh Il va se demander pourquoi ses parents ont choisi de le fiancer à une grand-mère.

Merci pour ton message de bienvenue. sweet

_________________
a prayer in darkness
and he that hung upon the torturing tree heard all the crickets singing, and was glad. ✻ “ this much, o heaven—if i should brood or rave, pity me not; but let the world be fed. yea, in my madness if i strike me dead, heed you the grass that grows upon my grave.”


Dernière édition par Asclepios Gaunt le Mar 21 Oct - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Membre

Hiboux envoyés : 107
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Jessica Stam


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 18:36

Oui faut peut-être que je me fasse examiner pour ça pense Arrow

Une grand-mère ? fouet
Ça me va je te garde la place de fiancé aussi coeur , ça va être très drôle à jouer enthousiaste mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t107-the-truth-is-rarely-pure

Membre

Hiboux envoyés : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 13
Avatar : Bryden Jenkins


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 21:01

Gaunt c'est la méga-classe !!!

Bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de voire ton personnage rire

_________________

Undiscloded desires
I know you've suffered, but I don't want you to hide. It's cold and loveless, I won't let you be denied. Soothing,  I'll make you feel pure.Trust me, you can be sure. I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 21:56

Les Gaunt c'est les meilleurs. hehe Merci pour ton message de bienvenue, Hecate ! licorne

_________________
a prayer in darkness
and he that hung upon the torturing tree heard all the crickets singing, and was glad. ✻ “ this much, o heaven—if i should brood or rave, pity me not; but let the world be fed. yea, in my madness if i strike me dead, heed you the grass that grows upon my grave.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Membre

Hiboux envoyés : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 13
Avatar : Bryden Jenkins


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Dim 19 Oct - 22:07

Tu me garde un petit lien jeune homme ?

_________________

Undiscloded desires
I know you've suffered, but I don't want you to hide. It's cold and loveless, I won't let you be denied. Soothing,  I'll make you feel pure.Trust me, you can be sure. I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Hiboux envoyés : 253
Date d'inscription : 06/10/2014
Points : 0
Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Lun 20 Oct - 3:47

Fait honneur aux Gaunt :D. & Moi aussi je veux un lien, non mais.

_________________
TILL THE DARK SHINE
What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. What a wicked thing to say you never felt this way. What a wicked thing to do to make me dream of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t81-to-the-well-organized-min

Membre

Hiboux envoyés : 95
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : gianluca albonico


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Lun 20 Oct - 12:31

Pas de soucis Hecate, je compte remplir ma fiche de liens de personnages aux prénoms tirées des mythologies greco-romaines ! OWAI Puis une Malefoy avec B.J. en avatar quoi.

Bah pour le moment Asclepios fait plutôt déshonneur aux Gaunt, il va falloir lui resserrer les vis vite fait ! Et vu que tu as un lien avec Nyx, si je ne me trompe pas, on a déjà des pistes de liens possibles Aleksandr. :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t121-asclepios-never-wound-a-

Membre

Hiboux envoyés : 57
Date d'inscription : 14/09/2014
Points : 1


MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Mer 22 Oct - 0:06

Validé(e) !


Bienvenue chez les Serpentard ! Serpentard est gravé dans ton coeur. Allez, progéniture de Salazar, fait tes preuves à cette maison qui est maintenant la tienne.
Tu l’as compris, tu fais enfin parti des nôtres ! Félicitations !  
Maintenant que tu fais parti de la famille, tu as enfin accès à l’ensemble du forum et nous t’encourageons vivement à l’explorer de fond en comble mais pas de panique, voici un petit guide qui pourra t’être utile dans ta quête : tout d’abord, si tu es le membre d’une famille de la saga, il sera indispensable que tu te recenses. Ceci fait, tu pourras aller poster ta fiche de liens, ta fiche de topics et ton Hibou ! Ces étapes sont indispensables pour bien démarrer sur le forum (et n’oublie jamais : une fiche de lien bien renseignée attirera bien plus de curieux qu’une fiche tristement vide !).  

En ce qui concerne la partie Hors-Jeu, nous te conseillons de prendre connaissance du Miroir du Risèd qui te permettra de transmettre tes demandes aux membres du Staff ainsi que t’informer sur le système de points mis en place sur POM ! Sans être le clou du spectacle, ces points permettront notamment de gagner la coupe des Quatre Maisons à la fin de l’année mais également…élire les membres du mois !

Bref sur ce, n’hésite pas à te lancer dans l’aventure et si tu veux prendre une pause, rejoins-nous sur le flood ou encore sur la Chat-Box !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: asclepios + never wound a snake, kill it   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 

asclepios + never wound a snake, kill it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» asclepios + never wound a snake, kill it
» No Kill Carp'24
» The snake lure!!
» No-Kill.Team ( Jacques )
» no-kill et fraie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POM :: Le Poudlard Express :: La Cérémonie de Répartition :: Elèves à bord-