Partagez | 
 

 Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Lun 20 Oct - 22:04

Mairead Fionna Fawley


Age + Vingt ans. Le bel âge. Celui de la maturité, de la liberté, de l'indépendance, de l'insurrection, du monde adulte, de la jeunesse dorée... ahhh oui, tout ceci donne du whisky-pur-feu à la bouche. Et pourtant, détrompez-vous. De l'indépendance, de la liberté, de la jeunesse dorée ou de l'insurrection, il n'y en a point puisque la demoiselle se trouve encore entre les murs de Poudlard en train de poursuivre sa troisième année de LAMA. lieu de naissance + A domicile. Beaucoup ont la chance de pouvoir naître dans les meilleures conditions qu'ils soient, c'est à dire entouré par les meilleurs spécialistes - ou spécialiste tout court - de la santé au sein d'un cabinet médical. Chez les Fawley, cette pratique n'est que peu courante. Tout simplement parce qu'une femme enceinte se doit de ne pas transplaner après son septième mois de grossesse - sans quoi, le bébé risque de subir de lourds traumatismes - et que la chaumière des Fawley se trouve bien trop éloignée du moindre signe de vie sociale pour pouvoir espérer se rendre à la clinique privée de Dublin dans les meilleurs délais. Alors, on fait dépêcher un médicomage par hibou en espérant que ce dernier n'arrive à temps. C'est ce qui se passe pour la naissance de la petite Mairead, née deux mois avant la date butoir, en cet après-midi du dix-sept juillet dix-neuf-cent soixante-deux. Lourde conséquence pour Amandine Fawley car la petite dût partir pour la clinique privée sous l'escorte du médicomage apeuré qui tenta de faire bonne figure auprès des parents. On comprend mieux le caractère surprotecteur d'Amandine par la suite. De plus, Mairead sera sa seule fille. groupe + Serdaigle. Les sages et les érudits. Les introvertis et les excentriques. On retrouve du beau monde par ici mais si Mairead fut envoyée chez les aigles, c'est avant tout pour son petit côté sage lorsqu'elle avait onze ans - bien qu'animée par la provocation, la ruse et la hardiesse. Un petit côté perfectionniste. Un brin de rêverie. Le goût pour les choses bien faites et parfaitement accomplies. La curiosité maladive de la connaissance. Studieuse jusqu'au bout des ongles et créative dans l'âme, la belle ne serait trouvée meilleur endroit que dans la bibliothèque qui regorge de trésors inachevés - la section interdite représentant le saint-Graal par excellence- ou au fond du parc à la tombée du jour pour ses couleurs chatoyantes et enivrantes qui vous laissent imaginer tout un monde à relater. Loufoque dans sa franchise. Cursus scolaire + Ah l'avenir. Le saint-Graal de toutes ses années afin de pouvoir obtenir un diplôme, un seul qui compte véritablement. Celui qui vous ouvre les portes d'une occupation qui perdurera jusqu'à la fin de votre vie. Celle-ci même qui vous fera sentir tout puissant ou au contraire, infime au possible. Avoir un boss ou être son propre boss. Si on pouvait faire tout ce qu'on souhaite dans la vie, Mairead aurait poursuivi son cursus en Défenses magiques. Mais voilà, la vie peut parfois être une chienne et vous pourrir l'existence d'un simple claquement de doigts, sans avoir à trop chercher. Née avec une malformation, l'irlandaise est trop fragile pour pouvoir poursuivre un cursus aussi physique. Voilà pourquoi son intellect a toujours primé. Voici pourquoi elle ne fit jamais de quidditch. Trop faible, trop fragile, des caractéristiques qui ennuient et rendent colérique la belle qui se lança alors dans un cursus de médicomagie, après avoir longtemps hésité avec celui de politico-magie. Mairead veut se sentir puissante, reconnue et écoutée comme bon nombre de ses compatriotes. Mais, ce qu'elle désire avant tout, c'est trouver un remède pouvant la guérir et lui redonner force et vitalité à long terme. Un projet plus qu'un choix d'étude. Une vie plus qu'une vocation. Si elle regarde souvent avec envie tous ceux qui s'entraînent à combattre pour défendre, à discourir pour la diplomatie, elle se résout entre frustration et espoir à son choix de carrière. Statut + Que celui qui crie imbécile heureuse se prenne un electro en pleine poire. Mairead est loin d'être une imbécile, ni même d'être heureuse dans sa situation. Chose qu'elle cache bien entendu à tous, blessée et renfermée par toute cette haine grandissante envers ses sentiments. La raison de sa dispute avec Tristan. La raison de son angoisse de la rentrée. La raison qui l'a fait se lever le matin. Celle qui lui donne le sourire malgré tout. Celle où elle oublie tout. Non, Mairead n'est pas l'une de ses filles fleur bleue attendant le prince charmant pour finir délivrer du vilain troll mangeur d'os. Ah bah les contes, ils ne sont faits que pour vous ramollir le cerveau, cautionnant l'adage aussi stupide de la majorité des sang-purs : sorcier travailleur, sorcière seulement mère. C'est d'un ridicule. Oui, la demoiselle est amoureuse mais également en couple depuis trois ans. Trois longues années. Cela pourrait être beau. Cela pourrait être bordeaux (ah bah le rose) et pourtant, depuis de longs mois, les disputes sont courantes au sein du couple. A tel point qu'elles sont mal. Si mal que la belle décida de passer tout son été, à droite ou gauche avec sa fratrie et ses amis, ne laissant que peu de temps pour son couple. Les missives d'amours languissantes sont plus réconfortantes que de multiples rencontres pouvant laisser la porte ouverte à une énième dispute aussi futile qu'inutile. Elle ne sait où elle va. Elle ne sait comment elle y va et pourtant, elle en est certaine : elle l'aime bla + ici  

Les points essentiels de ma vie
Mairead fait assurément partie des "bons" Fawley. Ceux qui ont la tête sur leurs épaules. Ceux qui sont aimants et courtois avec leurs proches. Ceux qui ont l'ambition de réussir. Ceux qui sont les voisins les plus accueillants et agréables. La définition même de ce que devrait être un Fawley. Elle ne sait d'où provient cette animosité qui réside au sein même de sa famille mais a été totalement intégré au sein de cette bataille de voisinage. Tous les coups bas sont de sortie, seule la conquête et la victoire restent. Même les épouses ont pris parties, convaincues par le récit de leurs époux bien que trouvant tout ceci plus idiots et embêtants que jamais. S'ils savaient tous que tout commença par un vulgaire champignon, peut-être changeraient-ils d'avis... ou non ♦ Surprotégée depuis toujours par sa mère, Mairead n'a jamais osé lui dire "merde" en face, subissant son amour aussi dévastateur qu'étouffant. Pourtant, depuis sa septième année, elle réussit à s'en défaire petit à petit en prenant en main sa propre vie sentimentale et professionnelle. Malgré tout, les remarques et commentaires continuent de fuser, épuisant autant que rassurants la demoiselle ♦ Caractérielle qui s'ignore, Mairead n'hausse pas souvent la voix, ayant pris l'habitude de se laisser "écraser" par les plus grandes gueules qu'elle admirait autant qu'elle enviait à son arrivée à Poudlard. Pourtant, son fort caractère était déjà présent, bien enfoui en elle mais tapie derrière l'angoisse de la nouveauté. Ayant entendu toute son enfance de devoir faire attention car étant de constitution plus fragile que la normale, elle mit un certain temps avant de commencer à se lâcher et à ne plus vivre qu'à travers ses livres. Vers sa sixième année - grâce à l'intervention de son meilleur ami - elle commença à faire sortir la véritable elle sans plus se préoccuper de ce que les autres pourraient en dire, en penser ou en commenter. Même la peur de sa maladie était partie derrière la véritable Mairead Fawley. Une liberté qu'elle apprécia et la délivra d'une angoisse sans nom et d'un sentiment d'isolation percutant ♦ Elle n'est guère à l'aise avec les rapprochements physiques : calins, hugs, accolades, bagarre, cobos, etc. Appelez cela comme vous voulez, il faut vraiment être proche émotionnellement de la jeune femme pour avoir droit à une réelle embrassade physique ♦ Etre la cadette n'a jamais été facile. Tout comme être la seule fille de la famille. Pourtant, Maidead n'échangerait sa place avec personne d'autres. Elle aime ses frères autant qu'elle les exècre. Personne n'a le droit de les rabaisser, sauf elle. Tout comme elle déteste leurs tendances à se mêler de ce qui ne les regarde pas. Malgré le fait qu'elle fait la même chose. ♦ Forte mentalement. Fragile physiquement. On ne sait d'où cela provient mais Mairead semble ne pas avoir terminé de se former lorsqu'elle vient au monde. Ainsi, la jeune femme présente une fragilité cardiaque qui empoisonne son existence entre la prise quotidienne de potions revigorantes et la surprotection de sa famille. Bien qu'Amandine soit la plus étouffante, l'irlandaise sent le regard de ses frères sur elle à chaque détour de couloir où elle pose sa main sur le mur en guise de soutien, de même que sur la rambarde de l'escalier. Jusqu'ici, elle réussit à cacher sa faiblesse à bon nombre de personnes, seuls les plus proches ayant été mis au courant et souhaite conserver cette tare rien que pour elle. Orgueilleuse et fière, elle ne supporte pas le regard courtois et poli, faussement plaintif, de ceux qui compatissent à sa douleur. Elle prétend ne pas aimer le quidditch et ne pas vouloir en faire car ce sport est le plus dangereux qui soit mais rage de ne pas pouvoir s'élever seule sur un balai sans risquer de chuter par-dessus bord, comme elle le fit l'été de ses quinze ans en dérobant la comète de son frère. La crise cardiaque de son père et la crise de nerf de sa mère la dissuadèrent de retenter sa chance, comme les regards courroucés des médicomages qui la gardèrent en observation durant toute une semaine. ♦ C'est à cause de cela que la demoiselle est aussi secrète qu'introvertie, ayant longtemps préféré ses livres à de la réelle compagnie. Et pourtant, elle rêve la gamine, elle rêve d'expéditions et de voyages à l'autre bout du monde. Elle rêve de dormir dans un sarcophage, de s'envoler à tapis au-dessus de l'Himalaya, de rencontrer les Yétis et de converser avec les géants de pierre de l'île de Pâques. Mais elle ne fait que rêver, restant pessimiste à force d'écouter les autres lui dire que c'est impossible. Obstinée au possible et débrouillarde, elle est convaincue qu'en intégrant la branche de médicomagie et en travaillant assez fort et dur, elle pourra un jour créer un remède efficace et permanent à son mal-être, comme à tant d'autres. Elle n'accepte aucun échec, aucune contretemps, s'abîmant l'estime et les nerfs dans un projet démesurément trop grand pour elle. ♦ Amoureuse blessée, elle s'abîme dans sa relation qu'elle ne conçoit pourtant pas close. Les sentiments vont au-delà de la compréhension, au-delà même de la raison et continuent de couler tel un délicieux nectar au sein du cœur même de la demoiselle. Pourtant, ce nectar empoisonné finit par lui ternir les artères, la poussant à devenir possessive, jalouse, luttant contre ses plus sombres craintes, ses plus noirs pêchés. L'effaçant ainsi sous l'arrogance et l'orgueil de n'être que la seule alors qu'il y en a tant d'autres. ♦ Petite, elle aurait aimé devenir l’interprète des leprechauns après en avoir rencontré un en compagnie de son père et de son frère benjamin. Ce talent se serait alors étiré jusqu'aux autres créatures, la demoiselle ayant eu l'ambition folle d'une enfant de retracer toute la vie des centaures, sirènes, trolls, géants et créatures magiques de son monde. ♦ Elle ne supporte pas le café - trop lourd pour son cœur - et lui préfère le thé ♦


Curieuse ♦ Cultivée ♦ Téméraire ♦ Volontaire ♦ Timide ♦ Introvertie ♦ Grande lectrice ♦ Possessive ♦ Perdue ♦ Apeurée ♦  Créative ♦ Fière ♦ Ambitieuse ♦ Rusée quand il le faut ♦ Diplomate ♦ Forte mentalement ♦ Faible physiquement ♦ Intelligente ♦ Douce ♦ Secrète ♦ Amoureuse ♦ Impatiente ♦ Travailleuse ♦ Loyale ♦ Entêtée ♦ Obstinée ♦ Juste ♦ Rancunière ♦ Motivée ♦ Tenace ♦ Pas douée avec les mots lorsqu'elle est blessée ou vexée. Peut alors devenir violente (tape dans le ventre ou l'épaule) ♦ Méfiante ♦Irritable ♦ Susceptible ♦ Responsable ♦ Battante ♦

mes recherches
(f) l'ennemie salutaire + Elles ne peuvent pas se sentir, ni de près, ni de loin. Impossible pour elles d'être dans la même pièce sans avoir le besoin de se lancer des piques. X trouve que Mairead cache bien son petit jeu, derrière un fasciés de gentillesse et de délicatesse - tant d'hypocrisie à ses yeux- et compte bien faire sortir les serres de l'aigle. Compte tenu de son évolution, cela ne sera pas bien difficile pour que X réussisse son entreprise. A elle seule, elle possède le pouvoir de faire sortir la demoiselle de ses gonds et elle adore çà. Pourtant, elles se détestent cordialement alors qu'ensemble, elles s'équilibrent. Car si X permet à Mairead d'exprimer clairement les limites de ses émotions, l'aigle amène X à réfléchir sur elle-même, ses convictions bornées et son existence toute tracée qu'au fond elle déplore. Elles ont besoin l'une de l'autre, autant qu'elles s'écharpent à demi-mots.
(m/f) lien + description du lien. description du lien. description du lien.
(m/f) lien + description du lien. description du lien. description du lien.
Liens à ajouter
Alek : Petit ami - relation difficile
James : Ami d'enfance - Relation compliquée
Nyx : Cousine - Bonnes relations tant que la limite n'est pas franchie
Tristan : Ancien meilleur ami - Embrouilles et silences

fiche créée par Rinema.

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Mairead Fawley le Mer 22 Oct - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Lun 20 Oct - 22:06

Boys

Aleksandr
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


Tristan
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


James
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


Pseudo
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


fiche créée par Rinema.

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Lun 20 Oct - 22:06

Girls

Nyx
Les liens du sang sont impénétrables + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


Anaëlle
Amie de longue date malgré les épreuves et le temps + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


Pseudo
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


Pseudo
lien + description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien . description du lien .


fiche créée par Rinema.

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Mairead Fawley le Mer 22 Oct - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Lun 20 Oct - 22:07

A vous les loulous coeur

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 83
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : leebo freeman


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Mar 21 Oct - 5:09

Je veux bien un truc, je résiste difficile à Kaya. Crétin touche

_________________
you're in deep
Have you got colour in your cheeks? Do you ever get that fear that you can't shift. The type that sticks around like something in your teeth? Are there some aces up your sleeve? Have you no idea that you're in deep? I dreamt about you nearly every night this week. How many secrets can you keep?
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t111-i-never-meant-for-you-to

Membre

Hiboux envoyés : 32
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : Kaya Scodelario


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Mar 21 Oct - 20:13

Haha, on résiste difficilement à Kaya diabolique
Décris-moi un peu Hannibal car de ce que j'en ai lu (mais étant malade, je lis en travers ._.) Mairead ne sera surement pas rassurée avec Hannibal xD

_________________
UNTIL THE LOVE RUNS OUT : I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre

Hiboux envoyés : 83
Date d'inscription : 18/10/2014
Points : 0
Avatar : leebo freeman


MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Mer 22 Oct - 4:47

Justement, Hannibal c'est un médium tout d'abord qui est devenue terriblement sauvage à force de se faire moquer de lui et humilier par ses visions d'horreurs. On le considère comme un gros méchant, mais il est plutôt sauvage et bestial. Il ne suit pas vraiment le chemin de la raison, mais son intuition et ses pulsions. Il pense rarement avant d'agir. Il pense rarement tout court. Arrow Il est aussi assez colérique le type quand les trucs ne fonctionnent pas comme il veut. Crétin

Ça te donnes une idée ? Ange.

_________________
you're in deep
Have you got colour in your cheeks? Do you ever get that fear that you can't shift. The type that sticks around like something in your teeth? Are there some aces up your sleeve? Have you no idea that you're in deep? I dreamt about you nearly every night this week. How many secrets can you keep?
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pieces-of-me.forumactif.org/t111-i-never-meant-for-you-to

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur   Aujourd'hui à 1:44

Revenir en haut Aller en bas
 

Mairead ♦ Ouvrir un livre, c'est plonger au plus profond de son coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Livre Alfa Romeo SZ
» 29 Mai 2010: Le Livre!
» LIVRE "COURIR LONGTEMPS"
» ouvrir un débimêtre?!
» Xena Von Wonderland se livre pour vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POM :: Le Poudlard Express :: Le Rappeltout :: Les Bons Papiers-